arton33160-f9d65-Dans son prochain livre, Dominique Strauss Kahn, l’ex-patron du Front monétaire international, ne parlera pas de Nafissatou Diallo, l’ex-femme de chambre guinéenne du Sofitel, qui l’avait accusé de viol.

Beaucoup seront sans doute déçus. Dans son prochain livre intitulé La mondialisation, c’est la guerre, qui sortira le 15 octobre, publié aux éditions Descartes, Dominique Strauss Kahn n’évoquera pas son aventure sexuelle avec l’ex-femme de chambre du Sofitel, la Guinéenne Nafissatou Diallo. Cette dernière l’avait en effet accusé de viol. Une affaire qui a fait le tour de la planète, mettant fin à la carrière politique de l’ex-directeur du Fonds monétaire international qui avait l’intention de se présenter à la Présidentielle française.

On n’en saura donc pas plus sur ce qui s’est réellement passé entre Dominique Strauss Kahn et Nafissatou Diallo, ce jour-là, dans la chambre de l’hôtel Sofitel. Les deux protagonistes qui ont intéressé les médias du monde entier emporteront sans doute ce secret dans leur tombe, après avoir finalement conclu un accord financier mettant un terme à leurs querelles judiciaires.

La guerre contre la mondialisation

Dans ce nouvel ouvrage, Dominique Strauss Kahn parlera donc uniquement économie. Il y évoquera son expérience au FMI, apportera son regard sur la crise financière mondiale, et racontera de croustillantes anecdotes sur les personnages politiques qu’il a rencontrés, dont la chancelière allemande Angela Merkel et l’ex-Président français, Nicolas Sarkozy.

Son expertise sur l’économie, reconnue mondialement, a permis à Dominique Strauss Kahn de se relever après l’affaire du Sofitel avec Nafissatou Diallo, qui a mis un terme à sa carrière politique. Lors d’une interview accordée récemment à la télévision russe, il a mis les choses au clair, affirmant que « la politique, pour moi, c’est du passé. Aujourd’hui, j’interviens en tant que conseiller pour des gouvernements et des grandes entreprises aux quatre coins du monde ».

Désormais, il se définit comme simple soldat dans la « guerre de la mondialisation ». Sollicité par les états du monde entier, l’ex-Patron du FMI parcourt la planète, se rendant dans des pays comme la Chine, la Russie, le Soudan, la Corée… pour partager son expertise en économie. Son histoire avec Nafissatou Diallo semble déjà un lointain souvenir pour lui…

Leave a Reply